interview de pros

Interview Lucile Chauvy – Agence Empirik

Hello ! Aujourd’hui dans cet article on vous propose un entretien avec Lucile Chauvy qui est consultante senior chez Empirik. Lucile Chauvy nous a dispensé d’une formation de 20H en SEO/SEA. On a décidé de l’interviewer pour avoir son avis sur son métier et le monde du digital ;).

Présentez-vous

lucile chauvy

« Je suis Lucile Chauvy et je suis consultante senior dans une agence appelée Empirik qui est spécialisée dans le web-marketing, notamment dans le référencement naturel (SEO) et payant (SEA)
ainsi que le webanalytics.  »

Votre parcours académique

« Si on m’avait dit il y a 10 ans que j’aurais fait du web-marketing je n’y aurais pas cru. A l’origine je
voulais être médecin, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai fait 2 années en médecine. Après avoir échoué
au concours, je me suis reconvertie dans une formation en école d’infirmière, ce qui finalement ne
correspondait pas à mes attentes. Ainsi j’ai pris un an pour réfléchir à mon projet professionnel, en
travaillant en parallèle dans l’animation. Le point commun entre toutes mes différentes expériences
était le « côté humain », les relations sociales et l’événementiel. Après m’être renseignée, la
formation adaptée fut un DUT Information et communication que j’ai faite à l’université Lyon 3. J’y ai
eu une initiation au digital qui m’a bien plu. J’ai donc poursuivi mon parcours universitaire en
intégrant la licence professionnelle marketing digital au sein de l’IUT Lyon 3, en alternance dans une
agence spécialisée en référencement naturel. Après quelques expériences en agence et chez
l’annonceur, me voici chez Empirik depuis bientôt 3 ans !  »

La part du digital dans votre métier aujourd’hui

« Pas que du digital ! Le cœur de métier reste bien sûr le digital et l’opérationnel (définition de
stratégie, mise en place des actions, reporting). Mais pas que, puisque j’ai également dans mon poste
une dimension commerciale où je fais des rendez-vous en « avant-vente » chez les clients pour
présenter l’agence, nos offres mais aussi faire de la prise de besoin, menant à la rédaction de
propositions commerciales. Et puis il y a aussi, le management qui est une part importante car je
dirige une équipe de deux web-marketeurs juniors.  »

Le projet professionnel ayant représenté le plus gros challenge

« Le premier fut pour une société touristique spécialisée dans le luxe. La prestation consistait en la
livraison d’un plan de contenus, c’est-à- dire une étude de mots-clés stratégiques sur lesquels
positionner leur écosystème de sites et la typologie de contenus à produire pour y parvenir. C’était
un challenge car la thématique était vraiment dense, avec un volume considérable d’informations à traiter. Le nombre d’interlocuteurs et la latence dans la prise de décision côté client ont également
complexifier le projet. Mais y venir à bout fut très gratifiant !  »

« Le deuxième fut plus personnel. J’ai souhaité élargir le périmètre de mes compétences en
progressant sur l’aspect webanalytics et plan de marquage via Google Tag Manager. Ainsi je me suis
formée en autodidacte et avec l’aide de mes collègues pour ensuite mettre à disposition mes
compétences auprès de notre agence et de nos clients. C’était un challenge, car c’était nouveau et
assez technique !  »

L’évolution des agences et du référencement naturel, payant dans les années à venir

« Aujourd’hui, on voit deux types de clients pour les agences :

  1. Les clients non-matures, types TPE, PME, artisans qui ne vont pas forcément internaliser ce genre de prestations parce que trop lourd et complexe à gérer. On envisage donc ici un accompagnement sur-mesure, abordant à la fois conseil et mise en oeuvre
  2. Pour les structures plus importantes et les clients matures par rapport au digital, il y a là une vraie question. Ce type de client aura tendance à de plus en plus internaliser nos types de prestations. Ainsi, les agences seront moins dans l’opérationnel (mise en place de campagnes payantes parexemple) mais davantage dans le conseil, la définition d’une stratégie, la formation des équipes etle transfert de compétences.

D’un point de vue global, nos métiers sont en constante évolution. Le SEO a beaucoup évolué depuis
ses débuts, notamment avec Google et les mises à jour de son algorithme, les progrès
technologiques. Pour le SEA, Google et les autres plateformes publicitaires ont également proposé
un grand nombre d’évolutions dans les campagnes, les outils… Une évolution stimulante, qui pousse
constamment à se remettre en question. « 

Un conseil aux étudiants du M2MCCD : un conseil de vie, un adage !

« Anticipez votre fin d’études et votre arrivée sur le monde du travail ! A la fin de mon alternance, je me disais « le digital c’est top, en pleine croissance : dans deux mois j’ai du travail ! ». Alors, que
finalement, dans la pratique, ce fut plus compliqué que prévu ! La concurrence est rude et les belles
opportunités parfois rares. Donc même si c’est difficile, il faut essayer d’anticiper au mieux votre
entrée dans le marché du travail !

Mon autre conseil serait plutôt par rapport au rythme de l’alternance qui est très soutenu, pour
l’avoir vécu. C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à vous soutenir dans la promotion et à vous
entraider. Et essayez d’anticiper au maximum la rédaction de votre mémoire. ! 🙂  »

Voilà c’est tout pour aujourd’hui ;). On espère que ça vous a plu ! De nombreuses autres interviews vous attendent.. Stay tuned ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *